Actualités

juillet 2015 - VOLTIGEUR rattrape le temps perdu

Longtemps écarté de la compétition, VOLTIGEUR rattrape le temps perdu à grands pas. Le petit-fils de MORGAFLORE par QUARO a remporté vendredi soir à Cobourg son sixième succès de la saison.

Une brillante victoire acquise de bout en bout dans le premier Quinté+ du meeting cabourgeais et pour sa première association avec David THOMAIN qui n'a pas loupé la belle opportunité que lui offrait Sébastien GUARATO. "Sébastien m'avait indiqué que je pouvais aller devant. Aussi n'ai-je pas hésité à prendre rapidement le commandement. Comme nous n'avons pas été véritablement attaqués dans le parcours, me cheval l'a emporté avec de la marge. Je n'ai même pas eu besoin de lui abaisser les oeillères pour finir. Il a encore une certaine marge je pense", indiquait David THOMAIN qui confirmait du même coup sa grande forme actuelle." (Paris Turf)

mai 2015 - VILLEROI dans un temps canon

Après OLMO HOLZ en 2014, VILLEROI s'adjuge le Prix du Gatinais (Gr.3) et ajuste TORNADO BELLO dans les derniers métres. Le filqs de OISEAU DE FEUX gagne son premier Groupe 3 attelé pour Sébastien GUARATO.

Relayé en tête par TORNADO BELLO, Eric RAFFIN et VILLEROI ont attendu à l'abri la ligne droite pour accélérer et venir dominer le partenaire de Thomas LEVESQUE. Toujours bien placé durant le parcours, TRISKELL PACHA a pris le dos de RICIMER à l'intersection des pistes et prolonge bien son effort pour finir. SEDUISANT FOUTEAU, bien caché à la corde derrière TRISKELL PACHA n'a pas eu trop d'efforts à faire durant le parcours et termine bien à la quatrième place. 
VILLEROI signe son huitième succès, le cheval de Pierre PILARSKI affiche une forme et un modèle resplendissant.

mai 2015 - CASH AND GO " Bon sang ne saurait mentir "

CASH AND GO marche sur les traces de son illustre frère qui brille actuellement au plus haut niveau.

Ce mardi soir, le frère de BOLD EAGLE a signé facilement sa première victoire à Vincennes, la troisième consécutive de sa jeune carrière. il est donc invaincu. Avec Eric RAFFIN au sulky, il a contrôlé les opérations une fois devant et promet donc de très belles choses à l'avenir. il est toutefois encore trop tôt pour dire si il égalera les performances de son illustre frère mais il devait désormais franchir un nouveau palier. (Equidia)

avril 2015 - BOLD EAGLE en toute décontraction

BOLD EAGLE a une nouvelle fois surclassé ses riveaux à l'occasion du Prix Phaéthon. Son handicap initial était censé donner un semblant de suspense à l'issue de la course, qui n'en a d'ailleurs pas vraiment été une... BOLD EAGLE a effectué un travail public dans cette première épreuve préparatoire au Critérium des 4 ans (samedi 2 mai). Sébastien GUARATO et Franck NIVARD en ont profité pour débloquer leur compteur dans ce groupe II.

Laissant dire à Franck NIVARD :" il est d'autant mieux parti que les chevaux de t^te n'ont pas cherché à démarrer. Ensuite, je suis venu au commandement en plaine, car nous allions trop doucement  et j'ai préféré assurer le coup. Nous avons gagné très facilement. Je ne lui ai rien demandé dans les cent cinquante derniers mètres." (Paris turf)

mars 2015 - VILLEROI en récompense

Très attendu, VILLEROI n'a pas failli, même si ses partisans ont dû avoir quelques sueurs froides en le voyant contré par VAMP GEDE en descendant. En revanche, l'heure était à la jubilation dans la ligne droite, le fils de OISEAU DE FEUX fonçant littéralement au poteau. L'un de ses copropriétaires Thomas BERNEREAU, commentait : "Après plusieurs deuxièmes places, il s'impose pour la première fois depuis que nous l'avons acheté, c'est super ! Il méritait vraiment sa belle victoire." (Paris Turf) (Photo Stéphane CARON)

mars 2015 - BOLD EAGLE en patron

Exceptionnel, le 4 ans de Pierre PILARSKI l'est incontestablement. En terminant son meeting d'hivers aussi brillamment qu'il ne l'avait commencé : par une victoire dans le prix de sélection. "Je n'ai jamais entraîné un trotteur de cette envergure", n'hésite pas à lancer Sébastien GUARATO. Lui qui possède le plus bel effectif du circuit hippique français semble avoir du mal à trouver les mots pour qualifier les prouesses de celui qui dispose de la panoplie complète du compétiteur idéal. "C'est une voiture, un trotteur avec lequel on peut se sortir de tous les pièges durant le parcours et qui rend les choses simples, presque banales", commente de son côté Franck NIVARD, qui inscrit pour la première fois son nom au palmarès de ce groupe I.

janvier 2015 - BOLD EAGLE s'impose en champion

Un mois et demi après avoir été sacré meilleur 3 ans, BOLD EAGLE marque une nouvelle fois les esprits en s'imposant de façon magistrale dans le Prix Charles Tiercelin. Dès le départ, ce fils de Ready Cash fait admirer sa vitesse de base. Pour lui, le numéro 1 ne constitue pas un piège. Il lui permet d'occuper une position qui ne fait pas peur aux authentiques champions : tête et corde. "J'ai eu un peu peur d'être allé un peu trop vite dans la descente, reconnaît toutefois Franck Nivard, car rares sont les poulains, à cet âge, capables de partir sur le pied de 1'05" et fractions et d'aller au bout." Mais Bold Eagle fait partie des exceptions. Après avoir temporisé en plaine et dans la montée, il repart de plus belle dans la ligne droite pour vaincre avec brio, couvrant ses derniers cinq cents mètres sur le pied de 1'08"4. "Il attendait les autres pendant le parcours", ajoute Franck Nivard, qui compare le jeune champion à son illustre père : "Bold Eagle est un poulain nerveux, tendu, comme l'était son père. En course, il est mignon comme tout."

Sébastien Guarato livre à son tour son sentiment sur le sujet : "Bold Eagle est un crack. C'est peut-être le remplaçant de Ready Cash !" (Paris Turf)

janvier 2015 - CASH AND GO débute victorieusement

Le frère de BOLD EAGLE, CASH AND CO, s'est imposé pour ses débuts en compétition. Il porte comme son aîné la casaque de L'Ecurie PIERRE PILARSKI et est entraîné, comme son aîné à ses débuts, par Jean-Etienne DUBOIS. C'est un propre frère car il est également issu de READY CASH.

Suite à cette victoire, CASH AND GO est parti se reposer au Haras de la PERRIERE avant un retour programmé au printemps sur l'hippodrome de Caen.